Faute de places en CADA, les squats

En voyant tout ce monde à l’OFII et en constatant qu’aucune solution d’hébergement m’était proposée, j’ai renoncé… Entre temps j’avais eu la chance de connaître des gens du Collectif Soutien Migrants – El Manba, et grâce à ce réseau j’ai pu rentrer dans un squat, où je dors encore à présent.

إقرأ القصة كاملة