Chercher le Japon à Marseille

Extrait du Récit de Kenji • 30 ans • Homme • Japonais

C’est donc grâce à la Cimade que j’ai pu débloquer ma situation, et encore plus en amont, grâce aux personnes qui m’ont parlé d’elles : des japonais qui tiennent des restaurants japonais au centre-ville, l’Okasan et le Tako San. L’information qu’ils m’ont donnée était largement plus utile que celle que j’avais pu trouver en tapant sur internet : « japanese in france how to get visa » ou « japanese married with european visa »… Je cherchais principalement sur des sites japonais, dans un groupe de discussion dédié aux japonais à l’étranger; je trouvais des réponses, mais qui ne me permettaient pas vraiment de résoudre mes problèmes. Les choses ont réellement changé quand j’ai pu parler avec quelqu’un ici, qui était passé par les mêmes situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.