Agences interim et emplois très temporaires

Extrait du Récit de Yassine • 30 ans • Homme • Marocain

 Si tu as des papiers et que tu as besoin d’argent mais que tu n’as pas de problème à travailler dans des conditions difficiles, tu peux t’adresser à des agences d’intérim à Marseille. Tu peux les contacter par internet ou prendre ton vélo pour les rencontrer tour à tour. Que tu connaisses la langue ou pas, elles te trouveront du travail.

[…] Pour les agences de travail temporaire (intérim), je ne crois pas qu’il faille s’y prendre à l’avance. On peut se rendre à l’agence la plus proche de son domicile muni d’un CV. Les personnes vous posent des questions sur votre expérience et les choses que vous savez faire. Quand j’y suis allé, elles n’ont eu l’air de prendre en considération ni mon projet professionnel ni ce que je leur ai expliqué sur mon expérience en tant qu’ingénieur du son. Elles gèrent surtout des métiers du bâtiment très physiques, comme plâtrier, menuisier, forgeron ou maçon… Que des métiers où l’on transpire et on se casse le dos. On vous propose des missions qui commencent à cinq ou six heures du matin, la plupart en périphérie de la ville. Il est donc important d’avoir une voiture. Si c’est le cas, vous avez plus de chance de trouver du travail et vous pouvez vous déplacer librement. On vous donne le numéro du chef d’atelier, vous arrivez, il vous reçoit, il vous explique la mission, vous donne des outils et votre journée de travail commence. Au Maroc on utilise le mot «Attache» pour désigner ce type d’emploi. Vous faites votre journée de travail et vous passez votre chemin. On vous propose éventuellement de revenir le jour suivant ou on vous dit « j’ai besoin de toi la semaine prochaine ». Et le vendredi, « suspense »: est-ce que j’aurai du travail travail lundi?