Une place en CADA loin de Marseille et de l’école des enfants

Extrait du Récit de Raba • 40 ans • Homme • Algérien

Je suis avec ma famille. J’ai trois enfants d’entre 10 et 16 ans. On a demandé l’asile en mars au GUDA. Je suis resté un mois dans la rue avec ma famille aprés le rendez vous avec la Plateforme. Aprés ils m’ont donné un papier d’1 mois et ensuite un papier de 9 mois. On était à l’hôtel. Nos enfants vont à l’école. Et au bout de 6 mois ils nous ont proposé un hébergement à 4h/ 5h de Marseille. J’ai dit que c’était pas possible, que mes enfants vont à l’école. J’ai montré les certificats de scolarité, tous les justificatifs pour ne pas aller là bas. Et là ils ont tout coupé, plus d’argent plus rien. On était dans la rue encore. J’ai fait deux recours avec un juriste, j’ai dit que j’avais pas signé le refus, que j’avais juste demandé à ne pas aller loin pour mes enfants qui sont à l’école. L’assistante sociale nous a trouvé un foyer vers la Canebière, mais c’est pas l’asile. Y a pas d’accompagnement avec l’asile. C’est le 115. Parce qu’ils disent que j’ai refusé un CADA mais j’ai rien signé.

Je suis parti plusieurs fois au Rond Point du Prado (OFII) mais là bas ils ne te reçoivent pas et ils disent qu’il faut téléphoner, mais ils répondent pas au téléphone !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.