Un luthier kurde au Cours Julien

Extrait du Récit de Omer • 30 ans • Homme • Kurde

Il y a plein d’associations et de bars associatifs qui aident beaucoup, c’est facile de rentrer en contact avec eux et commencer à collaborer, en tant que bénévole. C’est ce qui m’est arrivé avec Casa Consolat et aussi à Dewrana Daf, un atelier de lutherie où l’on répare des instruments kurdes, turcs, arméniens, mais aussi français et africains. C’est un gars originaire de ma ville qui l’a ouvert ; je l’avais rencontré quelques fois au pays, et ici il m’a aidé plusieurs fois. Du coup, je viens au laboratoire pour lui filer un coup de main et en passant j’apprends à jouer du daf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.