Les sous-location : une solution flexible pour les premiers mois

Extrait du Récit de Thomas • 35 ans • Homme • Allemand

Je suis arrivé à Marseille avec mon sac à dos, en faisant du stop ; la première semaine j’étais hébergé en couchsurfing, par quelqu’un qui m’a filé de très bons conseils : il m’a parlé de rezoprospec. C’est un réseau d’échange, en principe pour des professionnels du spectacle : on y partage des outils, des informations, des propositions de sous-location… J’y ai très vite trouvé une chambre à Belsunce, et plus tard à la rue Estelle et à la rue Sénac. C’était des chambres pas chères, qui m’ont permis de connaître rapidement différents quartiers du centre-ville, […] puisque rapidement on comprend ça, à Marseille : tout le milieu associatif, mais aussi les étudiants, les militants, les squatteurs, gravitent autour de la Plaine, du cours Julien, de Notre Dame du Mont, donc je voulais rester dans le coin.

Les avantages des sous-locations trouvées sur Rezoprospec étaient multiples : je n’y apparaissais jamais sur le bail, je n’avais pas à remplir des dossiers pour y avoir droit, et les chambres étaient déjà équipées, je n’avais pas à chercher de meubles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.