Un architecte italien demeure un architecte

Extrait du Récit de Marcello • 35 ans • Homme • Italien

Au Pôle-Emploi j’ai souvent eu des soucis par rapport à la reconnaissance des mes titres et diplômes italiens. On me disait parfois que j’aurais dû faire des examens en France pour valider mon diplôme d’architecte.
Par contre, quand j’ai parlé directement avec les architectes, lors des entretiens d’embauche, il suffisait de dire que j’étais inscrit à l’Ordre italien et il n’y avait plus de soucis, ils ne me sortaient pas la question des équivalences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.