Des procedures parfois arbitraires

Extrait du Récit de Tiziano • 25 ans • Homme • Italien

On a l’impression que rien n’est figé au niveau des procédures : une fois, un employé de la CPAM m’a demandé ma carte vitale italienne, en me disant que ça allait permettre de compléter mon dossier en France. En réalité ça n’a rien débloqué et surtout, on ne me l’a jamais redemandée après… c’était juste cet employé, ce jours-là, qui affirmait pouvoir s’en servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.