Des mineurs aux Centre de Retention du Canet

Extrait du Récit de Sekender • 30 ans • Homme • Afghan

Radija et Esmat viennent de nous rejoindre à Marseille. À Toulon la police a arrêté le train sur lequel ils voyageaient et leur a demandé combien de pays ils avaient traversés et si nous avions donné nos empreintes ailleurs. Ils avons répondu que oui, du coup ils les ont forcés à donner des empreintes, puis les ont placés en centre de rétention.

Nous avons eu l’information par un homme qui était aussi enfermé, un nigérian qui a prêté son téléphone à mon frère. Mon frère a pu nous écrire par le Facebook de cet homme pour nous dire qu’ils étaient dans le centre de déportation à Marseille. J’étais content d’apprendre qu’ils étaient en vie mais j’ai dit « Pourquoi tu es dans un centre de déportation ?!? ». Ils étaient à Marseille à Bougainville. Mon frère qui est mineur a été placé au centre de déportation même s’il a dit qu’il était mineur… ils n’ont pas fait attention.

Florence est allé à la Plateforme pour dire que sa sœur et son beau frère sont en centre de déportation et la Plateforme Asile a pris contact avec eux. Ils ont pu sortir du centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.